Histoires de rues-ralité… Un projet du Gal Pays des Tiges et Chavées et de la Cie du Milieu du Monde!

Le projet Histoires de rues-ralité est un projet culturel de sensibilisation citoyenne qui a pour objectif de créer du lien et des rencontres entre les habitants, les producteurs et les agriculteurs des communes d’Assesse, Gesves et Ohey.

En partenariat avec le GAL Pays des Tiges et Chavées, la Cie du Milieu du Monde propose plusieurs activités culturelles et théâtrales pendant un an dans nos villages! A ne pas rater…

 

Toutes les informations sur comment participer à ce projet sont disponibles ici !

25 juin: mobilisation internationale pour la fermeture des centrales de Tihange 2 et Doel 3!

 

 

Nos sept réacteurs nucléaires bloquent la transition vers une énergie 100 % renouvelable. Ils sont risqués, dangereux et chers, tandis que le soleil et le vent deviennent toujours plus abordables.

L’énergie nucléaire ? Non merci !

Une chaîne humaine de 90 km pour la fermeture de Tihange et Doel est organisée par l’action www.stop-tihange.org

Nous y participons….et vous ?

Un abribus 50 % à Faulx-les-Tombes

Début 2017, surprise à Faulx-les-Tombes, à l’ombre de l’église, un nouvel abribus, flambant neuf, design on ne peut plus moderne … trois mois plus tard, toujours aussi beau, propre et – merci les gars – pas de tag ni de vitre cassée.  Vu l’épaisseur des vitres, cela doit être difficile.  C’était l’hiver, la neige tombant du mauvais côté, je prenais mon mal en patience … et le bus n’était pas en retard.  Quoique, comme vous le voyez sur la photo jointe, pas facile de se mettre à l’abri dans un « abri » de 45 cm de profondeur, même avec une taille mannequin !

Cet après-midi, le soleil est resplendissant, on ne va pas trop se plaindre même si l’on ne peut se mettre à l’ombre.  Pas de banc dans un espace aussi retreint.  Alice, fidèle passagère du bus 42 est assise à deux pas sur le banc (en plein air) de la magnifique place rénovée par la commune en 2016.  Avec humour elle me dit : « quand il pleut, on se met à l’abri sous l’arbre ».  Ah bon … il est vrai que vu l’étroitesse de l’abri, on est bien mieux sous l’arbre !

Morale de l’affaire : au lieu de faire des économies à 50% sur les abribus, pourquoi la commune de Gesves ne ferait-elle pas carrément 100% d’économie en se passant d’abribus … puisque de toute façon il y a des arbres à proximité ?

Profitons-en car avec le réchauffement climatique, on ne sait jamais … !

Un avis signé Léon Tillieux, Faulx-les-Tombes