Invitation: “Et si la croissance ne revenait plus ?”: Locale ouverte ce 19 juin (20h) avec Raphaël Stevens

Et si la croissance ne revenait plus ?

resilience3La locale Ecolo de Gesves vous invite ce 19 juin à 20h à une rencontre avec Raphaël Stevens, co-auteur du livre « Comment tout peut s’effondrer : petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes » (avec Pablo Servigne, Seuil, 2015). Raphaël Stevens est chercheur indépendant, formateur et expert en résilience des systèmes socio-écologiques, il est co-fondateur de l’agence-conseil Greenloop.

 

Raphaël Stevens, Co-auteur du livre Comment tout peut s’effondrer : petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentesRaphaël nous présentera un tour d’horizon des ingrédients de la résilience locale.

 

 

Lieu: Rendez-vous du coing (salle attenante à l’habitat groupé de la ferme Henrichène, rue de Gesves 190 à Ohey)

Parking: Dans la rue (merci de respecter la privacité de l’habitat groupé)

Date: ce vendredi 19 juin à 20 heures

Paf: participation consciente (en nature ou en monnaie…) [*]

Photo issue du site (c) http://www.mcconnellfoundation.ca/fr/about/grantmaking-philosophy/resilience

Et si la croissance ne revenait plus ? Et si ce n’était pas une « crise » passagère  mais quelque chose de bien plus profond ? Avec beaucoup moins d’énergie, dans un climat instable et une économie devenue très vulnérable, rien ne sera plus comme avant. Comment aller de l’avant ? Que pouvons-nous faire dès aujourd’hui ?

Les chemins à prendre pour atténuer les chocs présents et à venir sont infinis mais ils ont tous un point commun : anticiper le grand retour au local en créant de petits systèmes résilients capables d’encaisser les chocs et de se relever. Inventer d’autres manières d’habiter notre Terre et de faire société, transformer notre approche du collectif et des biens communs, développer une économie low tech et des réseaux alimentaires sans pétrole, retisser des liens forts avec nos voisins… tout reste à penser, imaginer, et à vivre.

 

[*]: notre conférencier de ce jour vit en partie de ses conférences, mais ne souhaite pas nécessairement se faire rétribuer en monnaie sonnante et trébuchante. Vous avez donc un pot de confiture, quelques légumes, du miel, … ou quelques sous, ça sera alors votre contribution! Merci.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre formulaire, répondez à cette question: * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.