Propos machistes et dépassés : “Quand on a des enfants, on ne fait pas de politique ” (Paulet J., Bourgmestre de Gesves)!

Pas de mère en politique pour le Bourgmestre Paulet: des propos inacceptables! Ce mercredi soir (25 février), Conseil Communal à Gesves. Notre conseillère Cécile Barbeaux arrive quelques minutes en retard à la séance. Et après un débat animé sur le point relatif à la taxe hygiène et salubrité publique, ces propos du Bourgmestre Paulet:

“Quand on a des enfants, on ne fait pas de politique.”

Au-delà du caractère rétrograde, macho et déplacé de la déclaration du Bourgmestre Paulet (et nous pouvons affirmer que, contrairement au vœu du journaliste, les paroles n’ont pas dépassé la pensée du Bourgmestre puisque ce n’est pas a première fois qu’il tient ce discours), c’est bien un état d’esprit et une manière de faire que nous souhaitons dénoncer! La politique n’est pas l’apanage de machistes rétrogrades, les femmes ont un rôle à jouer et une vision à apporter.

Pour la majorité du Bourgmestre, la politique doit être le fait de politiciens “professionnels”. Et plus les citoyens se tiendront loin de la politique, mieux ce sera pour tout le monde! Avec la majorité absolue GEM, l’écoute, le respect et le débat démocratique n’a pas de place au Conseil communal.

Ecolo propose une toute autre conception de la politique. Nous sommes convaincu que les mamans, les papas, les travailleurs, les chômeurs, les jeunes, les vieux, etc. Tous ont droit au chapitre quand on évoque le développement de nos communes, de nos écoles, de notre agriculture, … La richesse des idées provient de la diversité des personnes.

Ecolo souhaite que la politique soit un lieu de débat et de décisions avec les acteurs concernés. Ce n’est pas anodin si dans les textes déposés par nos députés wallons deux concernent d’une part la possibilité d’organiser des consultations populaires et d’autre part de prévoir que les Collèges communaux soient composés au minimum d’1/3 d’hommes ou de femmes.

Pour revenir au Conseil Communal de ce mercredi, il est intéressant de préciser que sur le fond, aucune réponse n’a été apportée par la majorité aux interpellations de notre Conseillère Communale. Alors monsieur le Bourgmestre, toutes ces attaques machistes, ne serait-ce pas uniquement pour masquer un manque de connaissance des dossiers?