Mobilité: Programme 2018-2024

Mobilité

Sans aucun doute, les communes rurales du futur seront celles où tous les usagers et les usagères, quels que soient leurs moyens de transport ou leurs aptitudes à se mouvoir, se sentiront en sécurité sur le réseau routier. Pour se libérer de la dépendance de la voiture dans notre commune, il faut offrir d’autres solutions fiables et confortables. La marche doit redevenir un plaisir, l’usage du vélo doit être sécurisant, les bus doivent être à l’heure et proposer des trajets cohérents, le partage de voitures doit être valorisé, l’accès aux gares doit être amélioré, les agriculteurs doivent avoir accès facilement à leurs terres. Les différents moyens de transport doivent se compléter car les besoins sont variables au cours d’une semaine et parfois dans une même journée.

Nos défis : désengorger les routes, sécuriser nos voiries, réduire la pollution, le stress, et augmenter la qualité de vie des citoyens.

Nos propositions

  • Coupler les travaux de voiries (Plans d’Investissement triennaux) avec les aménagements pour les usagers non motorisés.
  • Développer et réaliser un maillage pédestre, cyclable, poussettes au sein et entre les villages (aménagement en dur de certains chemins) autour de l’axe structurant du ViciGAL.
  • Donner, tout au long de la législature, une véritable dimension à la Commission sécurité routière (possibilité d’interpellation citoyenne; visite sur le terrain; réunions tournantes dans les 5 villages de la Commune en invitant les riverains).
  • Faire aboutir l’aménagement de la chaussée de Gramptinne.
  • Réaliser avec les habitants un Plan Communal de Mobilité et y définir les priorités.
  • Acquérir un radar répressif et mobile pour la commune via la Zone de police.
  • Aménager des zones 50 et des zones 30 en intégrant l’ensemble des usagers sur base de la cartographie des points noirs (relevés notamment lors des rencontres citoyennes du PCDR).
  • Appliquer un modèle financier plus juste pour le taxi social (un tarif équitable pour la personne qui se met et met son véhicule à disposition; soutenir les personnes défavorisées en proposant des chèques « mobilité » en fonction des besoins sociaux).
  • Déplacer à certaines limites de la commune des panneaux F1 (indiquant le commencement de l’agglomération).
  • Étudier la faisabilité d’un bus communal pour amener les navetteurs à la gare de Courrière.
  • Faire aboutir l’aménagement des ronds-points de Borsu et de Sorée.
  • Réaliser des aménagements « dynamiques » (en fonction des heures d’usage), en impliquant les habitants et usagers, permettant de sécuriser les déplacements de tous les usagers.
  • S’investir dans la « Semaine de la mobilité » et utiliser cet outil comme levier de mise en action.
  • Stimuler, valoriser et soutenir la mise en place de solutions de co-voiturage.
  • Développer le marquage cycliste sur nos routes.
  • Inciter les associations locales, les écoles, à informer leurs membres sur les possibilités de co-voiturage pour se rendre à leurs activités. Susciter la création de postes de coordinateur mobilité dans les écoles et les clubs de sport ainsi qu’à l’administration communale pour développer et gérer la mobilité (par exemple : pédibus, vélobus, co-voiturage, présence policière pour de la sensibilisation avant la répression, …).

 

Un autre thème de notre programme…

Vous pouvez également télécharger la version pdf du programme complet.

Retour au menu du programme