Cette catégorie reprend les actualités politiques de la commune: les conseils communaux, les dossiers d’actualités, les projets structurels sur la commune.

Conseil Communal du 30 juin prochain

Conseil Communal de Gesves
Conseil Communal de Gesves

 

 

 

Ce mardi 30 juin, nous vous invitons au Conseil Communal! Vous pouvez consulter l’ordre du jour en cliquant sur ce le lien.

Le Conseil Communal est le lieu où vous pouvez voir comment les dossiers de la commune sont gérés, comprendre les rapports entre les partis et surtout le moment où vous pouvez interpeller vos représentants politiques de la majorité ou de l’opposition!

Invitation à toutes et tous à la maison communale (112 chaussée de Gramptinne à Gesves) à 19h30 !

A nouveau plusieurs points importants seront abordés lors de ce Conseil avec entre autres:

  • l’aménagement du nouveau garage communal — nous aurons une vision sur les frais engagés pour l’aménagement de ce bâtiment
  • Engagement de la commune dans un projet POLLEC — Il s’agit d’un projet de POLitique Locale Énergie Climat dans le cadre de la Convention des Maires

Ordre du jour du conseil communal de Gesves du 30 juin 2015

Conseil communal de ce mercredi 6 mai 2015 (20h)

Conseil Communal de Gesves
Conseil Communal de Gesves

Ce mercredi 6 mai, venez au Conseil Communal! Vous pouvez consulter l’ordre du jour en cliquant sur ce le lien.

Invitation à toutes et tous à la maison communale (112 chaussée de Gramptinne à Gesves) à 20h00 !

Nous n’avons pas encore pu prendre connaissance du contenu précis des points à l’ordre du jour, mais nous attirons votre attention sur:

  • la démission d’un Conseiller de l’action sociale —  mandat moins visible que les conseillers communaux, les conseillers de l’action sociale font souvent un énorme travail de fond…
  • Rapport d’activités de la commission locale pour l’Energie
  • École de l’envol: projet d’extension — Comme nous l’évoquions dans notre dernier Verts de contact (page 2), l’école de l’Envol va se trouver à l’étroit dans ses murs. La commune va semble-t-il faire des propositions…

Ordre du jour du conseil communal de Gesves du 06 mai 2015

Propos machistes et dépassés : “Quand on a des enfants, on ne fait pas de politique ” (Paulet J., Bourgmestre de Gesves)!

Pas de mère en politique pour le Bourgmestre Paulet: des propos inacceptables! Ce mercredi soir (25 février), Conseil Communal à Gesves. Notre conseillère Cécile Barbeaux arrive quelques minutes en retard à la séance. Et après un débat animé sur le point relatif à la taxe hygiène et salubrité publique, ces propos du Bourgmestre Paulet:

“Quand on a des enfants, on ne fait pas de politique.”

Au-delà du caractère rétrograde, macho et déplacé de la déclaration du Bourgmestre Paulet (et nous pouvons affirmer que, contrairement au vœu du journaliste, les paroles n’ont pas dépassé la pensée du Bourgmestre puisque ce n’est pas a première fois qu’il tient ce discours), c’est bien un état d’esprit et une manière de faire que nous souhaitons dénoncer! La politique n’est pas l’apanage de machistes rétrogrades, les femmes ont un rôle à jouer et une vision à apporter.

Pour la majorité du Bourgmestre, la politique doit être le fait de politiciens “professionnels”. Et plus les citoyens se tiendront loin de la politique, mieux ce sera pour tout le monde! Avec la majorité absolue GEM, l’écoute, le respect et le débat démocratique n’a pas de place au Conseil communal.

Ecolo propose une toute autre conception de la politique. Nous sommes convaincu que les mamans, les papas, les travailleurs, les chômeurs, les jeunes, les vieux, etc. Tous ont droit au chapitre quand on évoque le développement de nos communes, de nos écoles, de notre agriculture, … La richesse des idées provient de la diversité des personnes.

Ecolo souhaite que la politique soit un lieu de débat et de décisions avec les acteurs concernés. Ce n’est pas anodin si dans les textes déposés par nos députés wallons deux concernent d’une part la possibilité d’organiser des consultations populaires et d’autre part de prévoir que les Collèges communaux soient composés au minimum d’1/3 d’hommes ou de femmes.

Pour revenir au Conseil Communal de ce mercredi, il est intéressant de préciser que sur le fond, aucune réponse n’a été apportée par la majorité aux interpellations de notre Conseillère Communale. Alors monsieur le Bourgmestre, toutes ces attaques machistes, ne serait-ce pas uniquement pour masquer un manque de connaissance des dossiers?

Conseil communal ce mercredi 25 février 2015 à 19h30

Convocation au Conseil Communal de ce 25 févrierCe mercredi 25 février, rendez-vous au Conseil Communal! Vous pouvez consulter l’ordre du jour en cliquant sur ce le lien.

Invitation à toutes et tous à la maison communale (112 chaussée de Gramptinne à Gesves) à 19H30 !

Contrairement au Conseil Communal précédent, relativement peu de points à l’ordre du jour, mais vous y trouverez quand même de quoi vous déplacer avec :

  • les points  6 et 7 de l’ordre du jour: points relatifs aux règlements des taxes sur la commune!

Pour rappel, voici ce qu’annonçait la presse la semaine dernière…

Si vous êtes intéressés par les proposions d’Ecolo en termes de mesures fiscales sur notre commune, n’hésitez pas à nous contacter!

Ordre du jour du conseil communal de Gesves du 25 février 2015

TTIP, TAFTA, PCTI ou l’Europe privatisée

TTip

Le saviez-vous ?

Depuis le 13 juin 2013, la Commission européenne et les États-Unis négocient un accord de libre-échange – référencé sous différents acronymes : TTIP, TAFTA, PCTI – qui pourrait bouleverser notre mode de vie et celui de nos enfants.

Comment cela ?

Afin de permettre aux multinationales de produire et diffuser leurs produits plus librement qu’aujourd’hui, le texte de cet accord prévoit en effet de réduire le pouvoir des États nationaux en matière de normes : normes agricoles, sanitaires, sociales, environnementales, etc., toutes ces règlementations qui protègent aujourd’hui notre agriculture, nos entreprises et notre qualité de vie en général des excès du libéralisme. En pratique, la Belgique et les autres États européens cèderaient donc une grande partie de leurs compétences aux multinationales.

Impossible ?

Si. Car selon le texte de cet accord, les multinationales pourront exiger des dommages et intérêts aux États qui, pour protéger leurs citoyens, décideraient de normes enfreignant leur liberté d’action. Et ce à l’issue d’un arbitrage privé et sans appel. Or, l’expérience montre que ce type d’arbitrage profite rarement aux pouvoirs publics. Le Canada en fait aujourd’hui l’amère expérience. Après avoir conclu pareil accord avec les États-Unis en 1994 (ALENA), il s’est fait poursuivre 30 fois par des multinationales et a perdu …30 fois et 226 millions de dollars !

Que faire ?

Se manifester, se mobiliser. En France et en Belgique, plus de 95 communes se sont déjà déclarées « Hors TAFTA ». Pourquoi pas Gesves?
ECOLO et de nombreux collectifs se mobilisent et manifestent. Rejoignez-les ! En 1998, un semblable projet d’accord entre les pays de l’OCDE (AMI) a été abandonné sous la pression politique et citoyenne.
Preuve que nous, citoyens, nous pouvons encore changer le cours de l’Histoire !