TTIP, TAFTA, PCTI ou l’Europe privatisée

TTip

Le saviez-vous ?

Depuis le 13 juin 2013, la Commission européenne et les États-Unis négocient un accord de libre-échange – référencé sous différents acronymes : TTIP, TAFTA, PCTI – qui pourrait bouleverser notre mode de vie et celui de nos enfants.

Comment cela ?

Afin de permettre aux multinationales de produire et diffuser leurs produits plus librement qu’aujourd’hui, le texte de cet accord prévoit en effet de réduire le pouvoir des États nationaux en matière de normes : normes agricoles, sanitaires, sociales, environnementales, etc., toutes ces règlementations qui protègent aujourd’hui notre agriculture, nos entreprises et notre qualité de vie en général des excès du libéralisme. En pratique, la Belgique et les autres États européens cèderaient donc une grande partie de leurs compétences aux multinationales.

Impossible ?

Si. Car selon le texte de cet accord, les multinationales pourront exiger des dommages et intérêts aux États qui, pour protéger leurs citoyens, décideraient de normes enfreignant leur liberté d’action. Et ce à l’issue d’un arbitrage privé et sans appel. Or, l’expérience montre que ce type d’arbitrage profite rarement aux pouvoirs publics. Le Canada en fait aujourd’hui l’amère expérience. Après avoir conclu pareil accord avec les États-Unis en 1994 (ALENA), il s’est fait poursuivre 30 fois par des multinationales et a perdu …30 fois et 226 millions de dollars !

Que faire ?

Se manifester, se mobiliser. En France et en Belgique, plus de 95 communes se sont déjà déclarées « Hors TAFTA ». Pourquoi pas Gesves?
ECOLO et de nombreux collectifs se mobilisent et manifestent. Rejoignez-les ! En 1998, un semblable projet d’accord entre les pays de l’OCDE (AMI) a été abandonné sous la pression politique et citoyenne.
Preuve que nous, citoyens, nous pouvons encore changer le cours de l’Histoire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre formulaire, répondez à cette question: * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.